Oraalgo, trop beau pour être vrai?

Oraalgo permet effectivement de gagner beaucoup de temps-secrétaire, et de temps-praticien; et donc de substantielles économies. C’est aussi la meilleure option, tant du point de vue de patient que du praticien, pour ce qui est de la sécurité du dossier médical. Et effectivement Oraalgo donne une image innovante et valorisante du cabinet…

Mais il y a une difficulté (mineure) qu’il ne faut pas cacher: Oraalgo impose au cabinet qui l’utilise d’adapter son processus de prise de rendez vous.
Utiliser Oraalgo doit s’envisager au minimum pour tous les patients de premiers rendez vous et toutes les urgences. C’est ce qu’à fait l’AP-HP, depuis un an, dans des conditions autrement plus difficiles que celles d’un cabinet dentaire. Et bien sûr l’intérêt est de généraliser la prise de tous les rendez-vous avec envois de liens vers le site Oraalgo (non visible pour le patient).

Cette adaptation du processus de prise de rendez-vous est assez simple: le patient doit passer absolument par le formulaire qu’Oraalgo établit à l’entête de votre cabinet pour obtenir le rendez vous souhaité. Le rendez vous devient consécutif au remplissage du formulaire par le patient (ce qui peut être fait en salle d’attente au besoin). Et tout se fait automatiquement.
Ce qui peut, à première vue, passer pour une rigidité vous apparaîtra bientôt comme une heureuse simplification!
Chiche? Une démo?